Fondateurs

« Voir tous les fondateurs

JÉRÔME LE ROYER DE LA DAUVERSIÈRE (1597-1659)

L'homme qui a conçu Montréal

Huile sur toile de soeur Adèle-Joséphine Grosjean, Archives et collection des hospitalières de Saint-Joseph de Montréal

Un père de famille, architecte de la fondation de Montréal

 

C’est à ce français de La Flèche (Anjou), en France que l’on doit la fondation de Montréal. Marié, père de cinq enfants, receveur des impôts royaux, Jérôme le Royer est un mystique, qui, vers 1635-1636, reçoit une inspiration intérieure lui indiquant qu’il doit fonder un établissement à la jonction du Fleuve St-Laurent et du Mont-Royal.

 

Il résiste, comprenant bien qu’il s’agit là d’une entreprise colossale, dont il n’a ni les moyens, ni la force. Mais la vision de l’île de Montréal s’impose à lui et le convainc qu’il doit aller de l’avant : « …il dépeignait (le lieu) de toutes parts, non seulement quant aux cottes et parties extérieures de l’île, mais encore il en dépeignait le dedans avec la même facilité, et il en disait la beauté et la bonté des terres, la longueur et la largeur dans ses différents endroits…» (Dollier de Casson).

 

Jérôme s’associe avec d’autres et forme la Société de Notre-Dame de Montréal afin de pourvoir à l’organisation matérielle, financière et juridique nécessaire à cet établissement. Font notamment  partie de cette Société : Pierre Chevrier, Baron de Fancamp, ami de Jérôme, le Baron Gaston de Renty, M. Jean-Jacques Olier, le fondateur des Sulpiciens, et les deux personnes qui allaient devenir les fondateurs de Montréal : Paul de Chomedey de Maisonneuve et Jeanne Mance.

 

Sans avoir jamais mis les pieds en Nouvelle-France, il s’occupera jusqu’à sa mort de soutenir Montréal. Il aura tellement mis d’efforts dans ce projet, jusqu’à ses biens personnels, qu’il mourra ruiné en 1659. Son don ultime à Montréal: l’envoi, en 1659, quelques mois avant sa mort, alors qu’il est malade et alité, des trois premières hospitalières de St-Joseph : Judith Moreau de Brésoles, Catherine Macé et Marie Maillet venues seconder Jeanne Mance à  l’Hôtel-Dieu de Montréal.

 

 En savoir plus:

Les Véritables Motifs de Messieurs et Dames de la Société Notre-Dame de Montréal:      http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1095129/f3.image

 

DAVELUY, MARIE-CLAIRE, La Société de Notre-Dame de Montréal, 1639-1663 : son histoire, ses membres, son manifeste, préface, Lionel Groulx, Montréal, Fides, 1965.  

 

Bertille Baulieu,r.h.s.j., Les véritables motifs de la création de Montréal:  http://umce.ca/hoteldieustbasile/wp-content/uploads/2015/11/article-v%C3%A9ritables-motifs.pdf

 

Bernard Peyrous, Jérôme Le Royer, De La Flèche à Montréal: un visionnaire au XVIIe siècle, CLD Éditions, 2016,, 145p.

 

Bertille Beaulieu, r.h.s.j., Jérôme Le Royer de la Dauversirère, 1597-1659, Les Religieuses Hospitalières de St-Joseph, 1994, 67 p.

 

Dom Guy-Marie Oury, L'homme qui a conçu Montréal, Jérôme le Royer, Sieur de la Dauversière: étude d'une spiritualité, Montréal, Méridien, 1991, 234p.

 

 



Voir plus :